Usine d'incinération des déchets de l'ancienne rue Curier,
76600 Le Havre.



Très tôt dans le conflit, entre la fin 1914 et le début 1915, on commença à employer des prisonniers, en majorité allemands, à des travaux autrefois attribués à des habitants de la ville du Havre. Les services municipaux y voient de la main-d’œuvre peu coûteuse nécessaire en ces temps difficiles comme ceux de la Grande Guerre. L’usine d’incinération des déchets de la Ville du Havre, aussi appelée Camp de travail pour les prisonniers allemands, fonctionna grâce à l'aide de ces prisonniers, d’abord au nombre de 29. Leur chiffre tomba bientôt à 12 alors que 90 auraient été requis… S'en suivit un rejet de plus de la moitié des déchets à la mer soit plus de 50 tonnes par jour. Tout revint à la normale après la fin de la guerre et les prisonniers furent renvoyés chez eux quelques temps plus tard.

Source : Jean Postaire, Le Havre et sa région pendant la Guerre de 1914-1918,Mémoire de maîtrise d'Histoire contemporaine, sous la direction de Monsieur C.Vidale, Faculté des lettres de Rouen, 1970


Notice réalisée par Valentin El et Corentin Picot, classe de Première S1, 2013-2014.

Cliquer ici pour accéder à la carte complète de l'agglomération havraise pendant la Première Guerre mondiale.