Le bombardement du Primo à six milles nautiques au nord-ouest d'Antifer
76280, Saint-Jouin-Bruneval.



Trois jours après l'attaque contre le Malachite, c'est à dire le 26 novembre 1914, une nouvelle attaque eut lieu dans les environs d'Antifer, celle d'un charbonnier de 2.000 tonnes, le Primo. Parti de Newcastle au Royaume-Uni, il se dirigeait vers Le Havre, lorsque un sous-marin apparut, à 7 h 40 du matin, à six milles au nord-ouest d'Antifer. Le sous-marin passa à contre-bord, c'est à dire en face du Primo, l'obligeant ainsi à se stopper, hissa les couleurs allemandes et ordonna à l'équipage de lui remettre les papiers de bord et d'évacuer le navire. Les 18 hommes embarquèrent dans deux canots et s'éloignèrent. Le sous-marin ouvrit le feu sur le Primo et à 10h45,le sous-marin disparut en laissant l'épave dériver. Suite à cette attaque, la défense du Havre fut renforcée en torpilleurs.

Source: Albert Chatelle, La base navale du Havre et la guerre sous-marine secrète en Manche 1914-1918, éditions Médicis, 1949.


Notice réalisée par Mélody Bordet, Tania Le Pivert-Jolivet et Anna Thorel, classe de Première S1, 2013-2014.

Cliquer ici pour accéder à la carte complète de l'agglomération havraise pendant la Première Guerre mondiale.