Les navires allemands capturés transformés en camps de prisonniers provisoires: Le Lloyd, Le Wilkommen, Le Phryné.
Le port, 76600 Le Havre.



Au début de la guerre, la ville n'est pas préparée à accueillir les nombreux prisonniers qui arriveront très vite dans ce conflit. Dès 1914 on fait des captifs mais on ne sait vraiment où les loger. Pendant près d'un an, de septembre 1914 à août 1915, on va se servir de navires allemands capturés pour enfermer les soldats allemands faits prisonniers sur le front. Le Lloyd, le Wilkommen et le Phryné, capturés très tôt, dès le mois d'août 1914, en accueilleront un assez grand nombre durant les premiers temps de la guerre. Ces navires servaient alors de prison temporaire mais aussi à faire des transports de prisonniers entre le Havre et les ports anglais au début de la guerre puis on s'organisa afin de ne plus utiliser ces navires que pour le transport, les prisonniers étant désormais regroupés dans des camps installés dans l’agglomération du Havre. 

Source : Jean Postaire, Le Havre et sa région pendant la Guerre de 1914-1918, Mémoire de maîtrise d'Histoire contemporaine, sous la direction de Monsieur C.Vidale, Faculté des lettres de Rouen, 1970


Notice réalisée par Valentin El et Corentin Picot, classe de Première S1, 2013-2014.

Cliquer ici pour accéder à la carte complète de l'agglomération havraise pendant la Première Guerre mondiale.